OÙ EST L'ÉTOILE LA PLUS LUMINEUSE DANS UNE BINAIRE INTERFÉROMÉTRIQUE ? Réponse par un effet de phase ; transposition didactique avec un interféromètre de MICHELSON

Résumé : On rappelle qu'un effet de phase visible notamment dans le spectre cannelé de la lumière envoyée dans le plan focal d'un interféromètre stellaire à deux voies, travaillant avec la lumière provenant d'une étoile double, permet de déterminer laquelle de ses composantes est la plus lumineuse - moyennant quelques hypothèses simplificatrices, entre autres sur la variation du rapport de leurs éclats apparents en fonction du nombre d'ondes. D'abord, nous exposons la théorie de cet effet, dans un cadre assez général en utilisant le théorème de VAN CITTERT et ZERNIKE, et nous soulignons certaines difficultés propres à l'observation astronomique. Ensuite, nous profitons de la souplesse de réglage de l'interféromètre de MICHELSON pour concevoir avec lui une transposition didactique de cette méthode, et nous modélisons plus simplement les phénomènes intéressants déjà observables sans équipement astronomique avec un tel interféromètre. Enfin, nous décrivons une réalisation expérimentale concluante de cette transposition, en indiquant notre protocole de réglage et en discutant tous les résultats expérimentaux notables.
Type de document :
Cours
Master. 2013
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [11 références]  Voir  Masquer  Télécharger


https://hal-sfo.ccsd.cnrs.fr/sfo-00834171
Contributeur : Luc Dettwiller <>
Soumis le : vendredi 14 juin 2013 - 12:43:45
Dernière modification le : jeudi 20 juin 2013 - 17:20:30
Document(s) archivé(s) le : dimanche 15 septembre 2013 - 04:11:02

Identifiants

  • HAL Id : sfo-00834171, version 1

Citation

Luc Dettwiller. OÙ EST L'ÉTOILE LA PLUS LUMINEUSE DANS UNE BINAIRE INTERFÉROMÉTRIQUE ? Réponse par un effet de phase ; transposition didactique avec un interféromètre de MICHELSON. Master. 2013. 〈sfo-00834171〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

351

Téléchargements de fichiers

233