Croissance de cristaux observée par interférences - SFO - La Société Française d'Optique Access content directly
Image Year : 2011

Croissance de cristaux observée par interférences

Abstract

Le principe de la méthode différentielle décrite dans " Contraste interférentiel appliqué à l'observation des surfaces liquides " est applicable aux objets isotropes transparents de formes quelconques. Lorsque les objets sont petits ou bien lorsqu'ils ont une forme géométrique simple, on peut choisir une lame biréfringente Q (voir figure contraste interférentiel) ayant une forte biréfringence. Si le dédoublement produit est plus grand que l'objet, on a deux images qui ne se recouvrent pas. Les deux ondes Σo et Σe sont alors écartées et chaque onde interfère avec le fond uniforme de l'autre (voir figure inter). La méthode met en évidence non plus le gradient du chemin optique mais le chemin optique lui-même, comme dans les méthodes interférentielles classiques. Les cristaux de carbure de silicium ont été observés par cette méthode et en lumière réfléchie. Le dédoublement est visible sous la forme de petites bandes blanches ou noires. Les variations d'intensité (ou de couleurs) peuvent servir à mesurer les variations d'épaisseur du cristal. Planche45_1 et Planche45_2 : Cristaux d'alun d'ammonium (méthode différentielle). Planche45_3 et Planche45_4 : Cristal de carbure de silicium observé en lumière réfléchie (méthode du dédoublement total). Les images sont extraites de l'Atlas de phénomènes d'optique. Édition Springer-Verlag Berlin-Göttingen-Heidelberg 1962.

Dates and versions

sfo-00608227 , version 1 (13-07-2011)

Identifiers

  • HAL Id : sfo-00608227 , version 1

Cite

Michel Cagnet, Maurice Françon, Jean Claude Thrierr. Croissance de cristaux observée par interférences. 2011. ⟨sfo-00608227⟩
117 View
68 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More