Interféromètre de Micheson, interféromètre à polarisation - SFO - La Société Française d'Optique Access content directly
Image Year : 2011

Interféromètre de Micheson, interféromètre à polarisation

Abstract

La figure de principe rappelle le schéma très classique de l'interféromètre de Michelson. La séparatrice est en G et la compensatrice en C. Si M'1 est symétrique du miroir M1 par rapport à la surface semi-récléchissante de la séparatrice G, tout se passe comme si on observait les interférences par une lame d'air e. Orientons le miroir M2 de façon qu'il forme un petit angle avec M'1. On observe des franges rectilignes et parallèles visibles en lumière blanche si la différence de marche est suffisamment faible. Tout objet transparent A introduit sur l'un des deux trajets de l'interféromètre déforme les franges et on peut connaitre ainsi en chaque point le changement de phase produit par l'objet. On peut étudier un objet transparent à l'aide d'un interféromètre dans lequel les deux ondes qui interfèrent ont traversé l'objet et sont seulement très légèrement décalées l'une par rapport à l'autre. Au lieu d'avoir le chemin optique en chaque point comme précédemment, on a la dérivée du chemin optique. L'objet transparent est vu par ses " pentes ". L'appareil est plus facile à régler, mais il est moins sensible. Flamme1 : Courants de convection au voisinage de la flamme d'une bougie observés avec un interféromètre différentiel (interféromètre à polarisation). Flamme2 et 3 : Courants de convection au voisinage de la flamme d'une bougie observés à l'interféromètre de Michelson. Les images sont extraites de l'Atlas de phénomènes d'optique. Édition Springer-Verlag New-York ISBN 0-387-05366-2

Dates and versions

sfo-00608165 , version 1 (12-07-2011)

Identifiers

  • HAL Id : sfo-00608165 , version 1

Cite

Michel Cagnet, Maurice Françon, Shamlal Mallick. Interféromètre de Micheson, interféromètre à polarisation. 2011. ⟨sfo-00608165⟩
206 View
86 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More