LES MILIEUX À INDICE DE RÉFRACTION NÉGATIF : DES COMPOSANTS OPTIQUES PROMETTEURS ?

Résumé : Il est confirmé expérimentalement depuis 2001 que des ondes électromagnétiques peuvent se réfracter à l'entrée de certains milieux cellulaires sans traverser la normale au dioptre ! Ce phénomène, quoique surprenant, n'est sans doute pas la plus intéressante des propriétés de ces méta-matériaux qui pourraient révolutionner les applications de l'optique moderne. Le but de cet article est de décrire synthétiquement la propagation des ondes dans ces milieux, quand on les caractérise par une permittivité électrique epsilon et une perméabilité magnétique mu effectives : on précise les conditions sur epsilon et mu requises pour obtenir de tels milieux (la plus simple d'entre elles étant epsilon < 0 et mu < 0), et on montre bien en quoi leurs propriétés non intuitives se distinguent de celles d'autres milieux inhabituels qui sont les milieux lasers (i.e. amplificateurs).
Type de document :
Cours
Master. 2004
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [3 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-sfo.ccsd.cnrs.fr/sfo-00361404
Contributeur : Luc Dettwiller <>
Soumis le : samedi 14 février 2009 - 14:47:27
Dernière modification le : mercredi 18 février 2009 - 16:56:45
Document(s) archivé(s) le : mardi 8 juin 2010 - 22:27:26

Fichier

Identifiants

  • HAL Id : sfo-00361404, version 1

Citation

Luc Dettwiller. LES MILIEUX À INDICE DE RÉFRACTION NÉGATIF : DES COMPOSANTS OPTIQUES PROMETTEURS ?. Master. 2004. 〈sfo-00361404〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

297

Téléchargements de fichiers

724